[Focus] - La soie chinoise, le fil d'une industrie riche mais fragile

Rédigé le 03/06/2021
Bogna Romankiewicz

La soie est une fibre textile d’origine animale, produite par des insectes tels le bombyx du mûrier (qui donnent la soie de culture) ou les vers à soie Tussah (qui donnent la soie sauvage).



©Featurechina Photo Service/Maxppp


Un fil de soie, créé par un insecte, fait 500 à 1 500 mètres de long.



©Yang Ying/Photoshot/Maxppp


Pour obtenir 5 kilogrammes de soie grège, il faut 60 kg de cocons, pour lesquels il faut élever 40 000 œufs de vers à soie nourris avec 1 200 kg de feuilles.



©Zhang Zhengyou/Featurechina Photo Service/Maxppp


La Chine est le premier pays producteur de soie du monde. 



©Xu Jinbai/Featurechina Photo Service/Maxppp


La sériciculture se fait dans une cinquantaine de pays, dont 14 pays asiatiques.
En 2018, 159 648 tonnes de soie ont été produites, en repli par rapport à 2015 où 202 072 tonnes. 



©Featurechina Photo Service/Maxppp


Ce secteur repose sur un travail manuel important, dont les premiers producteurs sont les pays les plus peuplés du monde : la Chine et l'Inde. 



©Abhisek Saha/Le Pictorium/Maxppp


La soie, qui représente 0,2% du marché des textiles, est concurrencée par la montée des nouvelles fibres synthétiques qui, elles, sont automatisées.



©Chinafotopress/Maxppp


Les 5 plus grands consommateurs sont les États-Unis, l'Italie, le Japon, l'Inde, la France.

Les pays asiatiques, qui exportaient la matière première, ont appris à confectionner la soie, qui n'est plus exclusivement un produit de luxe.



©Chinafotopress/Maxppp