Focus

Marée noire en mer de Chine

Rédigé le 19/01/2018
Zara Garnier


Images signées Xinhua et EPA


Après une collision avec un cargo à environ 300 kilomètres à l’est de Shanghai, le pétrolier iranien Sanchi a dérivé et brûlé pendant une semaine. Il a sombré à 115 mètres de profondeur sans que ne soient sauvés les 32 hommes de l’équipage. Seulement trois corps ont été retrouvés.




Le Sanchi transportait 136 000 tonnes de condensats, des hydrocarbures gazeux en gisement qui se condensent quand ils sont refroidis. Il reste difficile d’évaluer la gravité de cette nouvelle marée noire, qui s’étend en 4 nappes d’une surface comparable à la ville de Paris. Les vents et courants marins les déplacent vers les côtes sud-coréennes et japonaises.





En plus de la cargaison d’hydrocarbures qu’il acheminait, le pétrolier iranien sous pavillon panaméen, devait contenir environ 1 000 tonnes de diesel lourd pour faire tourner ses moteurs. La Chine prévoit d’envoyer des robots pour pouvoir évaluer plus précisément l’étendue de la catastrophe.




Pour plus de photos allez sur maxppp.com
contactez-nous au 01 47 63 54 85
ou par mail à vendeurs@maxppp.fr