Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Focus

Redoine Faïd en cavale

Rédigé le 02/07/2018
Zara Garnier


Fiche interpol de Redoine Faïd en 2013 

 


D’abord connu pour ses braquages de fourgons, Redoine Faïd devient désormais la star de l'évasion de prison.

Un temps repenti, il publie une autobiographie et apprécie la médiatisation. En 2010 il retourne au grand banditisme. L'attaque d'un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais coûte la vie à Aurélie Fouquet policière municipale.

Arrêté pour cette dernière affaire en 2011, il s’évade le 13 avril 2013 de la prison de Lille-Sequedin avant d’être rattrapé fin mai 2013. Condamné à 25 ans de réclusion criminelle en 2017, Redoine Faïd est actuellement en cavale après une nouvelle évasion. Ce dimanche 1e juillet des complices à bord d’un hélicoptère volé, l’ont extrait du centre pénitentiaire de Réau en Seine-et-Marne.



Les enquêteurs inspectent l'hélicoptère abandonné après l'évasion du 1e juillet



Premier jour du procès de Redoine Faïd à Douai, le 6 mars 2017



Premier jour du procès de Redoine Faïd à Douai, le 6 mars 2017



Evasion à la prison de Sequedin . Redoine Faïd s'est évadé le matin du 13 avril 2013 à l'aide d'explosifs , après avoir pris quatre surveillants en otage



Le livre de Redoine Faïd, alors repenti
 



Redoine Faïd à Beauvais le 8 octobre 2008
 



Le soir du 20 décembre 1995, 5 malfaiteurs armés, l'un déguisé en Père Noël, les autres masqués à l'effigie de François Mitterrand, Edouard Balladur, Henri Emmanuelli et Michel Rocard, séquestrent le directeur de la succursale BNP du quartier Rouher de Creil, Gérard Hazard, sa compagne et leurs 4 enfants dans leur pavillon du quartier du Moulin. La prise d'otages se prolongera jusqu'au lendemain matin. Tandis que les autres membres de la famille restent enfermés et sous surveillance, Redoine Faid, l'une des deux têtes pensantes de l'organisation comme le révélera l'enquête, qui précise que Jean-Claude Bisel semble diriger cette opération, se fait conduire par le directeur de l'agence , sous la menace d'une arme,  jusqu'à la banque et son coffre-fort. Bâillonnant et menottant deux employées, il extorque au responsable la somme de 195 000 Francs.


Images signées ©Maxppp et de ses partenaires ©EPA et ©PHOTOPQR 


Pour plus de photos allez sur maxppp.com
contactez-nous au 01 47 63 54 85
ou par mail à vendeurs@maxppp.fr