Focus

Le naufrage du sous-marin Koursk au cinéma

Rédigé le 19/10/2018
Zara Garnier


Le Koursk et des membres de son équipage


Cette catastrophe militaire est survenue seulement trois mois après l’accession au pouvoir de Vladimir Poutine. Le nouveau président de la Fédération de Russie poursuit alors ses vacances dans sa villa de la mer Noire.

La tragédie du Koursk, le sous-marin nucléaire russe qui a sombré le 12 août 2000, a coûté la vie aux 118 membres de son équipage.



Le réalisateur danois Thomas Vinterberg, l’actrice française Léa Seydoux et l’acteur  belge Matthias Schoenaerts défendent le film “Kursk” au Festival International du Film de Toronto,
le 6 septembre 2018


Cette triste affaire a été portée à l’écran par le réalisateur danois et cofondateur du Dogme, Thomas Vinterberg. D’après le Hollywood Reporter, cette adaptation cinématographique du livre de Robert Moore, « A Time to Die : the untold story of the Kursk tragedy », aurait subi des pressions du Kremlin.



Affiche du film


Dans ce film qui sort dans les salles françaises le 7 novembre prochain, Matthias Schoenaerts incarne un des rescapés des explosions du sous-marin et Léa Seydoux son épouse qui se bat pour sa survie. Colin Firth campe un amiral britannique qui propose son aide pour le sauvetage.



Photo de mariage de Viktor Kuznetsov, marin sur le Koursk



Sur la base navale russe de Vedyaevo, ici Oscar, sous marin identique au Koursk



Poste de commandement du sous marin Oscar, sous marin identique au Koursk



A l'intèrieur du sous marin Oscar, sous marin identique au Koursk


Images signées ©Maxppp et de ses partenaires ©CAPITAL'S EYE et ©EPA 


Pour plus de photos allez sur maxppp.com
contactez-nous au 01 47 63 54 85
ou par mail à vendeurs@maxppp.fr