Focus

Reportage à Tombouctou

Rédigé le 17/05/2019
Zara Garnier


Vue aérienne dans la région de Tombouctou avec le fleuve Niger


Suite à la prise de Tombouctou en avril 2012, par des rebelles touareg et des islamistes des mouvements AQMI et Ansar Dine, l'UNESCO a classé la ville au patrimoine mondial en péril.



  Grande Mosquee Djingareyber de Tombouctou, l'une des plus anciennes mosquees d'Afrique occidentale


La libération de « la perle du désert » par les armées française et malienne lors de l'opération Serval en janvier 2013, n’aura pas suffi à sécuriser la région. Les braquages et les enlèvements sont presque courants.



Vue aérienne de "la perle du désert"


Rien que cette semaine un commerçant a été enlevé par des hommes armés dans la soirée du lundi 13 mai. Le 14 mai en réaction les commerces de Tombouctou étaient tous fermés. Le même jour l’attaque d’un convoi de la MINUSMA a fait un mort et un blessé.



 Un casque bleu de la MINUSMA devant la Grande Mosquee Djingareyber



Un bambin joue à côté d'une tente de l'UNHCR


Ces nouvelles alarmantes nous arrivent alors que d’après un communiqué de la MINUSMA et de  l’UNHCR, plus de 2000 réfugiés maliens sont revenus volontairement depuis la Mauritanie dans leur région de Tombouctou, quelques semaines plus tôt.



De nombreuses femmes de Koygouma (cercle de Goundam, commune de Gargando) qui ont du fuir le conflit en 2013, sont venues saluer la delegation du HCR et de la MINUSMA accompagnée du gouverneur de la région de Tombouctou, Koina AG Ahmadou le 6 mai 2019. Cette visite fait suite au rapatriement de 2086 réfugies maliens du camp de Mbera en Mauritanie en avril dernier.



Plafond traditionnel en poutre de bois de roniers




La bibliothèque de l' Institut des Hautes Etudes et des Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-ABT) à Tombouctou, le 7 mai 2019


Patrimoine mondial de l'humanité « La ville aux 333 saints » a besoin d’aide. L’ONU, le Canada, les royaumes du Danemark et de la Norvège viennent de financer de nouvelles infrastructures pour sécuriser la ville et l'accès à son aéroport.





Salle de numerisation des manuscrits de la bibliotheque Al-Imam Essayouti qui se trouve devant la grande Mosquee Djingareyber de Tombouctou


L’appui des Nations Unies aux Forces Armées Maliennes pour assurer la protection des civils est plus que jamais d’actualité.




Un véhicule blindé de la MINUSMA sécurise une visite à l' Institut des Hautes Etudes et des Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-ABT) à Tombouctou, le 7 mai 2019


Reportage signé ©Nicolas Remene / Le Pictorium / MAXPPP 


Pour plus de photos allez sur maxppp.com
contactez-nous au 01 47 63 54 85
ou par mail à vendeurs@maxppp.fr