Focus

Loi CETA : les agriculteurs répliquent

Rédigé le 02/08/2019
Zara Garnier


Rassemblement citoyen contre le CETA devant l'Assemblée Nationale, avant le vote des députés pour ratifier l'accord, à Paris le 16 juillet 2019 


Des élus La République en Marche qui ont voté en faveur du traité de libre-échange avec le Canada, sont la cible des agriculteurs ces derniers jours.

La permanence du député creusois Jean-Baptiste Moreau a été murée à Guéret.

Du fumier a été répandu devant la permanence de la députée Monique Iborra ou encore devant la préfecture de Toulouse.



Un député vote contre le CETA à l' Assemblee Nationale le 23 juillet 2019



Des agriculteurs murent la permanence du député creusois Jean-Baptiste Moreau



Le 23 juillet dernier, vote à l' Assemblée Nationale pour le traité de libre échange CETA entre l' Europe et le Canada, en présence de Jean Baptiste LEMOYNE,
​Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires etrangères 



Du fumier devant la permanence de la députée Monique Iborra 



Du fumier répandu devant la préfecture de Toulouse


Depuis des années les mobilisations des défenseurs de l'environnement et du monde agricole contre le CETA  (Canada-EU Trade Agreement) se sont multipliées. Mais elles n’auront pas suffi à convaincre le gouvernement et les parlementaires puisque l'accord UE-Canada a été adopté le 23 juillet dernier.



Rassemblement  contre le CETA en 2017 à Paris



Rassemblement  contre le CETA pendant l'adoption de l'accord à l'Assemblée le 23 juillet 2019 à Paris



Manifestation FNSEA/JA contre le CETA en 2017, avec des masques représentant Emmanuel Macron avec un nez de Pinocchio

 


Images signées ©MaxPPP et de ses partenaires ©IP3 PRESS ; ©PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI et ©PHOTOPQR/LA MONTAGNE 


Pour plus de photos allez sur maxppp.com
contactez-nous au 01 47 63 54 85
ou par mail à vendeurs@maxppp.fr