Focus

Total attaqué en justice pour inaction climatique

Rédigé le 30/01/2020
Zara Garnier


Le siège de Total à La Défense


C’est le premier contentieux climatique contre une multinationale en France. Quatorze collectivités et cinq associations* ont décidé d'attaquer Total en se basant sur la loi relative au devoir de vigilance votée en 2017.

Le centre américain de recherche Climate Acomptability a publié un rapport dans lequel Total se place en 19e position, parmi les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre dans le monde. Total est aussi responsable des 2/3 des émissions pour le seul territoire national.

L’entreprise française aurait dû présenter un plan de vigilance ambitieux pour limiter le réchauffement climatique. Après une première mise en demeure adressée au groupe pétrolier en juin 2019 et sans une réponse adaptée, les plaignants ont décidé d’assigner Total ce mardi 28 janvier 2020, pour son manque de respect de l'accord de Paris sur le climat.



Patrick Pouyanne PDG du Groupe Total 



Inondations à Bize Minervois en 2017



Christophe Barreau, maire de Bize Minervois, et Eric Piolle, maire de Grenoble, deux des élus à attaquer Total pour inaction climatique



Eric Piolle, maire de Grenoble



Pierre Aschieri, maire de Mouans Sartoux



*Arcueil, Bayonne, Bègles, Bize-Minervois, Champneuville, Correns, Grande-Synthe, Est-Ensemble Grand Paris, Grenoble, la Possession, Mouans-Sartoux, Nanterre, Sevran, Vitry-le-François, la région Centre-Val de Loire, les associations Notre Affaire à Tous, Sherpa, Les Eco Maires, ZEA et France Nature Environnement



François Bonneau , Président de la Région Centre-Val de Loire



Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne


Images signées ©MaxPPP et de ses partenaires ©EFE ; ©EPA ; ©PHOTOPQR/L'INDEPENDANT ; ©IP3 PRESS ; ©PHOTOPQR/NICE MATIN ; ©PHOTOPQR/LE PARISIEN ; ©PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE et ©WOSTOK PRESS


Pour plus de photos allez sur maxppp.com
contactez-nous au 01 47 63 54 85
ou par mail à vendeurs@maxppp.fr