[Focus] - Lutteurs en Inde : plus qu'un sport, un mode de vie 

Rédigé le 12/01/2021
Nola Bettini


Le kushti est une forme de lutte traditionnelle indienne où l'on s'enduit le corps de terre.



Le photographe Srivatsan Sankaran a passé deux jours à Kolhapur en Inde, où il a capturé ces images incroyables.



Plus qu'un sport, c'est un mode de vie qui nécessite de s'y consacrer corps et âmes pendant de longs mois. Ces athlètes s'entraînent en effet 17 heures par jour dès l'enfance.



Agés de 7 ans pour les plus jeunes à 70 ans pour les gourous, les combattants de tous les âges se côtoient sans distinction de caste. Les apprentis lutteurs séjournent dans leur école comme dans un temple.



Pas d’agressivité déplacée : le respect de l’autre prime. L'objectif n'est pas la force physique mais le contrôle de ses muscles, et de son âme.  La spiritualité et les rituels religieux sont également omniprésents.



Établi en Perse puis développé en Inde au XVIe siècle, le Kushti perd peu à peu du terrain au profit d’autres sports.



Malgré cela, le gouvernement met à disposition des bâtiments, paie l’électricité et réserve des postes de fonctionnaires aux plus méritants. Une aubaine pour les castes défavorisées, car rares sont les possibilités de s'élever au-delà de son rang.



Crédit photo
©Srivatsan Sankaran /Media Drum World /Maxppp