Le 4 février, c'est la journée mondiale du cancer

Rédigé le 04/02/2021
Bogna Romankiewicz

Cette année, le thème de la campagne, dont on peut retouver tous les détails sur https://www.worldcancerday.org/ est "je suis et je vais". Elle vise à promouvoir le pouvoir durable de la coopération et de l'action collective pour cheminer vers un monde sans cancer. 



©Richard Villalon/Belpress/Maxppp - illustration diagnostic, cancer


En France, le cancer est la première cause de décès.
​En 2018, il y a eu 382 000 nouveaux cas de cancer, 157 000 personnes sont mortes d'un cancer cette même année.



©Luc Nobout / IP3 ; Paris, France le 21 novembre 2017 -  Chimiotherapie en service de Cancerologie, Hopital de jour


Les hommes sont plus touchés, et en meurent plus que les femmes. 
Le cancer le plus mortel pour l'homme est celui des poumons (23 000 décès).



©Richard Villalon/Belpress/Maxppp - illustration traitement du cancer


Le cancer des seins reste le cancer féminin le plus mortel  : 12 000 femmes en sont mortes en 2018.



©Guillaume Bonnefont/IP3, Montpellier, France le 30 novembre 2020. Une radiologue realise une mammographie sur une patiente a l Institut du cancer de Montpellier.


En 2018 dans le monde, il y a eu 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès par cancer. 
1 homme sur 5 et 1 femme sur 6 dans le monde auront un cancer au cours de leur vie.



©Photopqr/Le Courrier Picard/Fred Haslin ; 13 juillet 2019 Illustration foule 


Des chiffres qui font froid dans le dos et rappellent l'importance des diverses campagnes de prévention. En effet, en France, 41% des cancers des plus de 30 ans pourraient être évités. 



©Photopqr/Le Républicain Lorrain/Julio Pelaez ; Thionville 05 octobre 2018 . Au centre hospitalier Regional , hopital Bel Air , Octobre rose : journées d'info-sensibilisation en présence des ambassadrices Amodemaces concernant le cancer du sein chez la femme et les controles necessaires , palpation mensuelle pour le despistage du cancer du sein .


Il suffirait de réduire des facteurs de risque comme le tabagisme, la consommation d’alcool, l’alimentation, l'obésité ou le surpoids. 
Certaines expositions professionnelles, ou aux ultraviolets naturels et artificiels impactent le risque de cancers.



©Richard Villalon/Belpress/Maxppp - Stéthoscope sur une cigarette


La montée en puissance de la conscience écologiste depuis des années finira-t-elle par ralentir, voire réduire, le nombre de cancers ?



©Photopqr/Le Progrès/Philippe Juste - Illustration sur la pollution en ville