[ Focus ] - Covid 19 - Est-ce que la fin de la bise est programmée ?

Rédigé le 26/01/2021
Sophie Maunoury


La bise, ou le baiser de salutation, qui se pratiquait déjà chez les Perses, a des origines très anciennes.

Au Moyen-Age, on se fait la bise mais pas nécessairement à chaque rencontre, et le geste est plus réservé au cercle intime. A la Renaissance, le geste perd de sa solennité et devient un rituel plus affectif et amical, de joue à joue.

Aujourd'hui, la bise fait partie intégrante de nos coutumes. C'est une reconnaissance, une marque de sympathie, de tendresse ou tout simplement un mode de salutation informel pour se dire bonjour ou au revoir.



Hors la covid 19 a balayé tous nos codes sociaux, la bise est bannie, la poignée de main trop risquée également. Privés de rituels tactiles, nous voici troublés, gauches, parfois décontenancés lorsque nous nous retrouvons face à nos amis ou connaissances.



Alors pour palier à ce moment de flottement, nous voici à nous donner du coude ou bien du pieds. Moins cool mais plus safe., voici donc le « check » !  




Mais le palliatif n'a pas le même charme, et le simple signe de la tête est désormais plus courant.

Quand sera-t-il lorsque la pandémie sera derrière nous ?

La bise reviendra-t-elle ? "Oui bien-sûr" pour certains...



..."Non bon débarras" pour d'autres. Geste civilisé, sympathique et chaleureux contre réflexe hypocrite, pénible et non hygiénique.



Nous pouvons effectivement nous demander comment la France de l'après Covid se saluera !




Crédits photos 📸  AltoPress / IP3 / Zumapress / 6PA / Photopqr / Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia