[Focus] Les 400 ans de Jean de La Fontaine, le fabuleux fabuliste

Rédigé le 09/07/2021
Bogna Romankiewicz


Avec le quadricentenaire de la naissance de Jean de La Fontaine, le 8 juillet 2021, la littérature française est en fête, ainsi qu'une commune de l'Aisne, Château-Thierry, sa ville natale. 


©Xinhua/Maxppp - Une sculpture en marbre de  Pierre Julien représentant Jean de la Fontaine, appartenant au Musée du Louvre, est exposée au Musée du Patrimoine de Hong Kong, le 25 avril 2017.


Bien que la crise sanitaire de la covid-19 ne permette pas de donner des détails trop précis, impossible de passer à côté d'un tel événement, avec des célébrations qui auront lieu autour de la maison natale du fabuliste, devenue par leg de l'auteur propriété de Château-Thierry
Classée Monument Historique, et labellisée Maison des Illustres, elle fait revivre toute l'oeuvre de cet auteur né le 8 juillet 1621 et mort le 13 avril 1695 à Paris.



©Photopqr/Le Parisien/Olivier Boitet - Château-Thierry le 30/09/2018 Considéré comme l'une des grandes figures de la littérature française du XVIIIe siècle, la municipalité de Château-Thierry a acquis la maison natale de Jean deLa Fontaine afin d'y installer un musée d'art et d'histoire essentiellement consacré à la vie du poète célèbre pour ses fables.


Du street art, des trompe l'oeil et un parcours à la découverte de la ville de l'écrivain moraliste devraient voir le jour pour cet anniversaire.



©Bibliothèque nationale de France/Maxppp -  Paris, le 18/4/1926, cimetière du Père-Lachaise, anniversaire de La Fontaine.


Les fables de La Fontaine restent parmi les grands classiques de la littérature française, enseignés dans les écoles dès le plus jeune âge dans des versions parfois modernisées. Il faut dire qu'il a donné son nom à plus de 300 écoles, collèges ou lycées en France, soit dans le top20 des noms les plus attribués sur les frontons des établissements publics.



©Photopqr/L'Alsace/Thierry Gachon - Epinal le 11/03/2008 - Imagerie d'Epinal. Artisanale au depart, l'imagerie d'Epinal est peu à peu devenue une véritable industrie. Fondee en 1796, l'Imagerie utilisait initialement une image gravée dans une planche de bois (xylographie). Ici les fables de La Fontaine.


Les expressions issues des écrits de Jean de La Fontaine se sont aussi largement répandues comme « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute » (Le Corbeau et le renard),  « La raison du plus fort est toujours la meilleure » (Le Loup et l'agneau), « Tel est pris qui croyait prendre » (Le Rat et l'huître), ou encore « Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre » La Grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf) pour n'en citer que quelques unes.



©Sylvestre/Maxppp - Paris le 18/04/2018  statue de Jean de La Fontaine (né le 8 juillet 1621 mort le 13 avril 1695) avec des animaux de ses fables : le corbeau et le renard.


Le fabuleux fabuliste a également inspiré d'autres artistes, depuis ses contemporains jusqu'à aujourd'hui. Ses oeuvres voyagent ainsi à travers le monde.



 ©Efe/Maxppp. Valladolid,  le 23/03/2012. Exposition Marc Chagall "Les Fables de La Fontaine" au Museo de la Pasión de Valladolid. 


Ses personnages, enfin principalement ses animaux, font parti de l'imagier commun de la société.



©Sylvestre/Maxppp - Du 11 au 27 février 2000, la ville de Menton proposait la 67e édition de la Fête des Citrons. Le thème cette année : "Les Fables" de Jean de la Fontaine. 300 personnes avaient travaillé sur ces 12 tableaux qui avaient nécessité 130 tonnes d'agrumes et 500.000 élastiques. Sur la photo, "le lièvre et la tortue".


Même la mode n'échappe pas à la Jean de La Fontaine-mania. Ainsi en 2011, le couturier français Alexis Mabille avait remis en scène corbeau, renard, lapin et autres stars de son bestiaire, avec un défilé de Haute Couture rebaptisé « Les Fables d'Alexis Mabille ».



©Ian Langsdon/Epa/Maxppp - Paris le 14/11/2012 Les créations du styliste français Alexis Mabille sont exposées pendant l'exposition "Les Fables d'Alexis Mabille" au BHV. L'exposition s'est tenue du 14 novembre 2012 au 12 janvier 2013.


Après la pandémie de covid-19, la fable « Les Animaux malades de la peste » de Jean de La Fontaine pourrait aussi se répandre à l'occasion de ce quadricentenaire. « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés », écrivait-il. Aujourd'hui, certains sont touchés malades, d'autres cas contacts, mais tout le monde est concerné par des gestes barrière et des restrictions à tous azimuts.



©Helmut Heuse/Dpa/Maxppp - Paris, le 13/04/1695, le tombeau contenant les restes supposés de Jean de la Fontaine (le cimetière où il reposait a été transféré dans les catacombes de Paris sous Haussmann) au cimetière du Père Lachaise.