[ Focus ] - Plus que quelques heures pour retirer le « Pilier de la honte » de l'Université de Hong Kong.

Rédigé le 12/10/2021
Sophie Maunoury


Installée depuis 1997 dans cette université, l'une des plus anciennes et prestigieuses de la ville, la sculpture en cuivre de huit mètres de haut de Jens Glaschiot, commémorant les victimes du massacre de Tiananmen à Pékin en 1989, devra être déboulonnée au plus tard le mercredi 13 octobre, à 17h, selon Hong Kong Free Press.





Passé ce délai, l'Université considérera l’œuvre comme étant abandonnée et s'octroiera le droit d'un user comme elle le souhaitera.




Cette mise en demeure de l'Université adressée à l'Alliance de Hong Kong pour le soutien des mouvements patriotiques démocratiques de Chine, groupe désormais dissous, accompagne d'autres récentes mesures tendant à démontrer la volonté de la Chine d'effacer cet événement sanglant de l'histoire.




En effet ce dernier ultimatum vient s'ajouter à la fermeture du Musée du 4 Juin et à l'interdiction de tenir les commémorations du massacre des étudiants chinois sur la place de Tian An Men en 1989.




Crédits photos 📸  

Alex Chan Tsz Yuk et Charlène Flores/ZUMAPRESS.com/MAXPPP

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia