[Focus] - Épidémie de grippe aviaire : 6 000 grues sauvages mortes en Israël

Rédigé le 03/01/2022
Nola Bettini


Une macabre opération a eu lieu ce week-end dans la vallée de Hula au nord d’Israël : le ramassage de milliers de cadavres d'oiseaux. 



Le ministère israélien de la Santé a dû fermer au public l'accès à la réserve naturelle pour tenter de contenir l'épidémie de grippe aviaire de type H5N1.



6 000 grues migratrices ont été retrouvées mortes sur les 24 000 qui peuplent le lac Hula à cette époque de l’année. 



Selon ce même ministère, c’est la première fois qu’Israël est confronté au virus à une telle échelle.



Les élevages de poulets de la région ont également été touchés, bien que les chiffres exacts ne soient pas encore disponibles. 



Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a averti que «le virus peut infecter les humains qui entrent en contact étroit avec des animaux contaminés».



Il lance un appel aux habitants du Moshav du Nord, épicentre de l’épidémie de H5N1, pour qu’ils empêchent les chats errants — porteurs potentiels de virus — de se promener dans les poulaillers.



Cette maladie sévit ainsi à Moshav Margaliot, à la frontière libanaise, où plus d’un demi-million de poulets pondeurs sont morts ou ont été abattus, mais pourrait s'étendre bien au-delà si la zone n'est pas efficacement circonscrite.



La grippe aviaire est mortelle pour les oiseaux et peut aussi infecter les chats et les humains (bien qu’elle cause rarement de maladies graves chez l'homme).



Pour ce faire, tous les poulaillers sont inspectés, et ceux infectés sont scellés par des inspecteurs.



©Abir Sulta/Epa/Maxppp, Jin Hua/VCG/Maxppp et Debbie Hill/Upi/Maxppp