[Focus] - Choquant : dans l'enfer d'un champ de briques au Bangladesh...

Rédigé le 21/01/2022
Nola Bettini


Avec ses 160 millions d’habitants, le Bangladesh est un pays connaissant une forte urbanisation. En raison de la demande constante de matériau pour la construction de bâtiments, il y a environ 5000 fours à briques privés dont 1000 autour de la capitale Dhaka. 



Les fours à briques émettent des vapeurs toxiques contenant de grandes quantités de monoxyde de carbone, d’oxyde d’azote et d’oxydes de soufre qui sont extrêmement nocifs pour les yeux, les poumons et la gorge et provoquent une dégradation de l’environnement et une aggravation du changement climatique. 



Quant aux conditions de travail... Les champs de brique semblent être une forme d’esclavage moderne. Au turbin de 12 à 14 heures par jour, six jours par semaine, sans droits humains fondamentaux et sans accès à la sécurité sociale, les ouvriers gagnent 100 BDT (1.16 Dollar) par 1 000 briques portées. 



De longues heures de travail sous le soleil brûlant dans les champs de briques, une accumulation massive de poussière, le risque de tomber des camions, afin de transporter des charges excessives - des piles de briques lourdes et blessantes - présentent de graves risques pour la santé des travailleurs.



Quelle misère...



©Joy Saha/ZUMA Press Wire/Maxppp