[Focus] - Damien Hirst et ses animaux dans le formol s'exposent à Londres !

Rédigé le 10/03/2022
Sophie Maunoury


Damien Hirst, la superstar du monde de l'art dont le thème de la mort est central dans son travail., investit la galerie Gagosian à Londres.

A partir du 09 mars 2022, le 6–24 Britannia Street expose les œuvres de l'artiste britannique rassemblées sous le nom d' « Histoire Naturelle »



Plus d'une vingtaine de sculptures, souvent controversées, sont installées dans la galerie londonienne, pour la première fois. « Natural History » est consacrée entièrement aux travaux révolutionnaires de Damien Hirst utilisant du formaldéhyde.

Toutes ses sculptures emblématiques de 1991 à 2021, vaches, moutons, zèbre etc. sans oublier ses incontournables requins, sont suspendues dans le formol, d'une seule pièce ou découpées en morceaux, en tranche ou écorchées.






L'ex bad boy flirtant avec le scandale, qui posait avec des tronçonneuses, présenté comme l'homme qui découpe les animaux, avait suscité un choc mondial avec Mother and Child Divided  1993 (Mère et enfant, séparés) représentant une vache et son veau découpés par le milieu dans le sens de la longueur.

En 1991 il avait déjà choqué le monde entier avec son requin-tigre de 14 pieds, baigné dans le formol, intitulé The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living ( L’impossibilité physique de la mort dans l’esprit d’une personne vivante).

Il expliquait à l'époque : « Je voulais un requin assez gros pour vous manger, et dans une quantité de liquide suffisante pour que vous puissiez vous imaginer là, avec lui »




Serez-vous sensibles à ses travaux, à mi-chemin entre l'art et la science invitant à une méditation sur la vie et la mort, les faits et la foi ?






Crédits photos 📸     Malcom Park et Justin Ng / Avalon/PHOTOSHOT/MAXPPP 

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia