[Focus] - Pollution, photos désolantes d'une situation dramatique au Bangladesh

Rédigé le 15/03/2022
Nola Bettini


La rivière Buriganga à Dhaka est devenue noire en raison des polluants présents dans l'eau. 



Métaux lourds, boues toxiques, solvants...  Des millions de mètres cubes de déchets de tanneries et autres industries, s'ajoutant aux eaux usées non traitées de Dhaka City, sont régulièrement reversés dans la rivière Buriganga. 



Un spectacle désolant, mais hélas loin d'être rare en Asie - mais aussi en Afrique et Amérique latine. La situation pose problème, puisqu'une grande partie des populations de ces régions a recours aux eaux de surface pour couvrir ses besoins en eau.



Ce phénomène menace donc directement la santé de plus de 300 millions de personnes dans le monde - causant entre autres le choléra ou la typhoïde.  Il impacte également la production alimentaire dans de nombreux pays, alerte chaque année l'ONU dans ses rapports.



La pollution par des agents pathogènes affecte environ la 50% des rivières en Asie, 25% en Amérique latine et 10 à 25% en Afrique.



©Sazzad Hossain/ZUMAPRESS/MAXPPP