[Focus] - Camisoles, lobotomies et cie : bienvenue au Glore Psychiatric Museum !

Rédigé le 25/05/2022
Nola Bettini


Difficile de faire plus glauque que l'expo permanente de l'ancien St. Joseph State Mental Hospital...



 Ouvrant ses portes le 9 novembre 1874, l’hôpital a d'abord accueilli 25 patients avec comme objectif  "de ranimer l’espoir dans le cœur humain et de dissiper les nuages qui pénètrent l’intellect des esprits malades ».  



Dans les années 1950, la structure hospitalière a compté jusqu'à près de 3 000 lits et abritait certaines des personnes les plus aliénées et dangereuses de l’État, ainsi que celles qui pouvaient être réadaptées et d’autres qui étaient simplement déprimées. Selon le musée, quelques patients étaient simplement déposés par des parents ou époux agacés. 



Tout au long de son histoire, l’hôpital a mené une série de traitements expérimentaux pour ses patients, dont certains semblent être davantage une cause qu'un remède pour la folie... L'établissement a fonctionné durant plus d'un siècle : 127 ans exactement.



Dans ces murs où ont séjourné des milliers de malades, a depuis été ouvert à l'intention du public The Glore Psychiatric Museum. On y découvre une collection macabre et troublante d’objets et documents renseignant sur le traitement des malades mentaux au cours des siècles. 



Pour sûr insolite, et dérangeant...



©Brian Cahn/ZUMAPRESS.com/MAXPPP