[Focus] - L'horreur des Lebensborn de l'Allemagne nazie, un centre abandonné photographié par Georg-Michael Jordan

Rédigé le 22/06/2022
Sophie Maunoury


C'est un lieu chargé d'histoire, un bâtiment sinistre et aujourd'hui abandonné, que nous allons vous faire visiter grâce au reportage de Georg-Michael Jordan.



C'est à Feichtenbach, en Autriche que se trouve ce terrible vestige de l'Allemagne nazie. Témoin de l'effrayant et monstrueux programme eugénique appelé « Lebensborn », le vétuste bâtiment à l'abandon depuis 2002, abritait un centre « d'élevage de la race aryenne », une race « pure » et « supérieure » censée régner sur le IIIe Reich qui devait durer 1000 ans.



Initialement un sanatorium fondé en 1903 par les pneumologues Hugo Kraus et Arthur Baer, le prestigieux établissement situé en altitude, était célèbre dans le monde entier pour son traitement innovant contre la tuberculose. L'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie mit fin à ces activités médicales et le bâtiment fût réquisitionné par la Gestapo en 1938 pour en faire une fabrique d'enfants parfaits, comprenez, un centre pour élever des enfants blonds aux yeux bleus, destinés à l'adoption par des SS.




Dans les Lebensborn (littéralement, la « fontaine de vie »), qui comprenaient des maternités, des crèches et des foyers, les femmes célibataires, une fois mises enceintes par des hommes « approuvés », abandonnaient leurs bébés au régime nazi.



Cette initiative lancée par Heinrich Himmler en 1935 visant à augmenter le taux de natalité des enfants aryens, vit naître environ 8000 enfants en Allemagne où une dizaine de centres furent créés.

D'autres Lebensborn virent le jour en Norvège où la « race nordique » fascinait les nazis, ainsi que deux établissements en Autriche dont le sanatorium de Wienerwald. Entre 9000 et 12 000 enfants auraient vu le jour dans ces quelques 33 nurseries du IIIe Reich...




Le programme alla plus loin encore, quant celui-ci ne rencontrant pas le succès espéré, les nazis n'hésitèrent pas à voler des enfants dans les pays occupés pour les « germaniser », ou sélectionner des femmes de ces mêmes pays ayant les critères « aryens », pour la procréation avec des SS, soldats et officiers ayant prouvé la pureté de leurs origines depuis au moins 1750.




Crédits photos 📸   Mediadrumimages/Georg Michael Jordan/Media Drum World /Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia