[Focus] - La cueillette du jasmin en Pays Grassois, une tradition depuis le XVIIe siècle

Rédigé le 25/08/2022
Sophie Maunoury


Fleur emblématique de Grasse au même titre que la rose ou la fleur d'oranger, le jasmin s'y cultive depuis le 17e siècle ! La ville lui rend d'ailleurs hommage et célèbre la petite fleur blanche depuis 1946 !

Au domaine du Moulin de Brun, en pays grassois, la récolte du jasmin a commencé et se poursuivra jusqu'en octobre. Avec beaucoup de délicatesse et d'attention, la fragile petite fleur à l'odeur inimitable, se cueille dès l'aube ou le soir, quand elle dégage le plus d'arôme.





Les notes olfactives de cette fleur d'exception sont grandement appréciées des plus grands parfumeurs et entrent dans la composition des plus célèbres fragrances comme Eau sauvage, J'adore ! Hypnôse de Lancôme, Manifesto d'Yves Saint-Laurent ou encore le cultissime Chanel N°5 !

Avec la rose, ce sont les deux fleurs les plus utilisées en parfumerie.



Originaire des montagnes du nord-est de l'Inde, on la retrouve ensuite sur le pourtour oriental méditerranéen, avant de s'implanter en France à la Renaissance. Avant de devenir une essence recherchée dans le monde entier à partir du XVIe siècle, elle était grandement appréciée en bouquets.




A Grasse, entre mer et montagne, on la cultive depuis le XVIIe siècle. La délicate petite fleur blanche apprécie les doux hivers de la côte le repos de ses pieds et s’épanouit sous le soleil azuréen, mais elle nécessite beaucoup d'eau.

Notez qu'il faut récolter 8000 fleurs pour obtenir 1 kilo et à peu près 650 kilos pour un litre d' »absolu » le concentré qui entrera dans la composition du parfum.




Crédits photos 📸    PHOTOPQR/NICE MATIN/Patrice Lapoirie 

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia