[Focus] - Concours de chants d'oiseaux à Yogyakarta, entre tradition et trafic d'oiseaux exotiques

Rédigé le 13/09/2022
Sophie Maunoury


Ces photos insolites nous viennent de Yogyakarta, dans la région de South Square, en Indonésie. Toutes ces cages installées à plus de trois mètres du sol renferment des oiseaux chanteurs et concourent au très populaire concours d'art sonore naturel Dekukur Bird (Spilopelia chinensis) !

Un total de 222 participants étaient présents cette année, divisés en trois catégories : Débutants, Juniors et Seniors. Des juges vont tenter d'évaluer les meilleurs d'entre eux selon cinq indicateurs sonores, à savoir le son avant, le son central, le son final, le son de base et le style rythmique.




Les concours de chant d'oiseaux passionnent les Indonésiens qui possèdent depuis des siècles des oiseaux domestiques en cage comme nous avons des chats dans nos maisons. Ils raffolent des concours de gazouillements et entraînent sans relâche leurs chers volatiles, espérant remporter des prix et la célébrité !

Durant les quelques dizaines minutes que va durer le concours, les maîtres se tiennent non loin des cages, remuant mains et bras pour encourager et stimuler leurs oiseaux. Les juges, eux essaieront tant bien que mal de percevoir le plus beau chant, la plus belle mélodie des volatiles au milieu de toute l'effervescence  des spectateurs enthousiastes venus nombreux soutenir leurs favoris et parier sur le vainqueur !






La chose n'est pas prise à la légère en Indonésie et ces concours génèrent beaucoup d'argent. Le marché pèse plusieurs millions de dollars et engendre malheureusement un important trafic d'oiseaux exotiques capturés directement dans la jungle de l'archipel d'Asie du Sud-Est qui regorge d'oiseaux chanteurs, revendus ensuite sur les marchés indonésiens.

Ce trafic est un véritable fléau pour plus de 130 espèces d'oiseaux aujourd’hui menacées. Les Indonésiens entendent défendre les compétitions incriminant le commerce illégal des oiseaux et non les concours. Les associations de protection de la nature de leur côté, organisent des concours réservés uniquement aux oiseaux nés en captivité.





Crédits photos 📸  Dasril Roszandi/ZUMAPRESS.com/MAXPPP 

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia