[Multimédia] - Myanmar : un temple sanctuaire pour sauver les serpents de la contrebande

Rédigé le 15/12/2020


En Birmanie, à Rangoun, un temple bouddhiste est désormais réservé aux pythons

Depuis 5 ans, le moine Wilatha recueille des serpents au temple Seikta Thukha TetOo de Yangon

De nombreux pythons mesurant de deux à trois mètres de long évoluent en liberté à l'intérieur du Temple

Le but du moine Wilatha ?

Sauver et protéger les reptiles tels que les pythons et les cobras de la mort ou de la vente au marché noir 

Ce pays d'Asie est considéré comme étant une plaque tournante du commerce illégal d'animaux sauvages 

Selon des estimations, à Myanmar ce marché représente 20 milliards de dollars au total dans le monde 

En Asie et dans le bouddhisme, le serpent est symbole mythique même s'il est redouté, il est  vénéré

Un cobra géant, le nâga Mucilinda, était venu protéger le Bouddha Sâkyamuni de la pluie pendant sa méditation 

Les fidèles de plus en plus nombreux viennent déposer au Temple des offrandes pour que les serpents exaucent leurs voeux

Symbole du gardien des richesses du monde souterrain il est le plus souvent représenté en peinture ou sous forme de statues

Au temple de Seikta Thukha TetOo, leur maison, les serpents, adultes mais aussi des bébés, vivent et grandissent en toute liberté 


Crédits photos 📸   Reportage Lynn Bo Bo / Epa-Efe / Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia