[RETROmédia] - L'Ossuaire de Douaumont : le souvenir des soldats inconnus de Verdun

Rédigé le 28/12/2020


Ne pas oublier

Il fallait un lieu de mémoire pour ne pas oublier cette terrible bataille de Verdun en 1916

Ne pas oublier l'horreur des combats durant 300 jours et nuits, du 21 février 1916 au 18 décembre de la même année

Douaumont était un point stratégique au temps de la guerre

26 000 000 d'obus ont été tirés des artilleries, des combats acharnés dans les tranchées

300 000 soldats français et allemands sont portés disparus, un vrai carnage

Lors de la bataille de Verdun le village de Fleury-devant-Douaumont fut détruit en 1916 et ne fut jamais reconstruit

L’évêque de Verdun Monseigneur Ginisty propose en 1919 qu'un monument dédié à la mémoire des victimes leur soit consacré

Après avoir constitué des comités de soutien afin de rassembler des fonds pour édifier la sépulture

Le projet de l'ossuaire prend in finé une dimension nationale, un concours d'architecture est lancé

Le projet architectural de ce monument funéraire est remporté par les architectes Léon Azéma, Max Edrei et Jacques Hardy

Le 22 août 1920, le maréchal Pétain, Président d'Honneur de l'Ossuaire, pose les deux premières pierres de l'édifice

Entre 1924 et 1932, les restes des soldats inconnus sont recueillis sur les champs de bataille

La construction du monument s’échelonne sur une douzaine d’année  

Le cloître, en béton armé, en forme de demi-cylindre est long de 137 mètres et large de 14 mètres, 

Il est constitué de 22 alvéoles qui abritent les tombeaux de soldats représentant les 46 secteurs de la bataille de Verdun

Le sanctuaire est surmonté d'une tour de 46 mètres de haut, financée par les américains, appelée "la lanterne des morts"

Le bourdon de la Victoire, la cloche, pèse 2,3 tonnes, un phare éclaire chaque nuit le champ de bataille

La cloche Louise Anne Charlotte a été fondue à Orléans et fut célébrée par un cortège dans chaque ville à l'approche de Douaumont

En septembre 1927, les cercueils qui se trouvaient à l’ossuaire provisoire sont transférés vers l’ossuaire définitif

L'inauguration officielle du sanctuaire se déroule le 7 août 1932 en présence du Président de la République Albert LEBRUN et des architectes 

Devenu un symbole, l'ossuaire de Douaumont est le lieu des commémorations de la Grande Première Guerre

L'édifice abrite aujourd'hui les ossements de 130 000 soldats inconnus des nationalités Française et Allemande

L'immense cimétière, en bas de l'ossuaire, abrite 16 142 soldats français qui ont été identifiés

 


Crédits photos 📸   Bibliothèque Nationale de France / Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimédia