[Multimedia] - Bolivie : le lac Uru Uru, pollué par l'homme, est devenu une décharge de plastiques !

Rédigé le 20/04/2021


Le lac Uru Uru, est situé dans les montagnes de Bolivie, plus précisément dans le département d'Oruro.

Ce lac, déclaré site Ramsar le 11 juillet 2002, est devenu au fil des années un vrai désert de déchets plastiques. 

Ramsar est une convention qui a pour objectif de protéger les zones humides de la planète.

Aujourd'hui, c'est un vrai désastre écologique engendré par la pollution de l'homme.

Selon l'agence environnementale du gouvernement d'Oruro, 15 hectares du lac sont pollués avec 30 000 tonnes de déchets.

Jouets, chaussures, couches usagées, bouteilles et emballages plastiques, squelettes d'animaux...

Les eaux usées et les déchets toxiques des activités minières de San Jose ne font qu'empirer cette dégradation environnementale.

Des métaux lourds, du cadmium, du zinc, de l’arsenic, du plomb et du mercure ont été relevés dans l'eau du lac.

Il y a plus de 20 ans, le lac Uru Uru et son voisin le lac Poopó ont pourtant été reconnus comme des écosystèmes riches à préserver.

76 espèces d'oiseaux cohabitent à Uru Uru et une colonie de 120 000 flamants roses a élu domicile dans cette zone.

En plus de la pollution, le Centre pour l'environnement et les peuples andins (CEPA) a indiqué

que la surface du lac était passée de 200 Km2 à 30 km2 en raison du réchauffement climatique.

Le 7 avril dernier, une vaste opération de nettoyage a été organisée aux abords de la rivière.

Des centaines de bénévoles locaux et internationaux ont tenté d'enlever une grosse partie des déchets.


 Crédits photos 📸  
Javier Mamani / Martin Alipaz / Epa-Efe / Radoslaw Czajkowski / Dpa / Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia