[Multimedia] - Covid-19 en Inde : le nombre de morts explose, les crématoriums débordés

Rédigé le 22/04/2021


Mercredi 21 avril, 2 023 morts ont été enregistrés en seulement 24 heures en Inde.

Depuis le 10 février, le pays est touché par une seconde vague épidémique sans précédent.

La contamination est imputée a une double mutation du virus, le variant indien B.1.617.

Les récents rassemblements de masse ont contribué à l'accélération de la propagation du virus.

Les bilans quotidiens sont catastrophiques. 15 000 décès ont été recensés pour le mois d'avril.

314 835 cas de contamination au coronavirus ont été déclarés en 24 heures. Un bien triste record.

Depuis le début de la pandémie, l'Inde dénombre 15,9 millions de cas au total, deuxième pays le plus touché après le Brésil.

De plus, les hôpitaux de New Delhi font face à une pénurie d'oxygène pour alimenter les patients en souffrance.

500 tonnes d'oxygène au lieu des 700 tonnes quotidiennes nécessaires sont arrivés mercredi dans les hôpitaux de la capitale indienne.

Les personnels hospitaliers sont épuisés. 

Les crématoriums croulent sous les morts.

Les corps, enveloppés dans des linceuls gisent sur les trottoirs en attendant d'être brûlés sur un bûcher.

L'attente pour un bûcher funéraire est souvent très longue pour les familles endeuillées.

Les crématoriums fonctionnent jour et nuit. 

Selon les infectiologues, ce virus double mutant se propagerait plus facilement et menacerait l'efficacité des vaccins.


 Crédits photos 📸  
Epa-Efe / ZumaPress / Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia