Podcasts Multimédias

#Podcast - Manifs du 1er mai : une mobilisation en hausse mais émaillée de violences

Rédigé le 02/05/2019

Un peu plus de 150 000 manifestants ont défilé, mercredi, un peu partout en France, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.
 
310 000 personnes d'après la CGT, à l'occasion de ce 1er mai. C'est l'une des plus fortes mobilisation de ces dernières années.
 
Comme l'an passé, il y a eu de la casse, des violences et des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.
 
380 personnes ont été interpellées, 38 autres ont été blessées dont 14 policiers et gendarmes.
 
Pire, sans que l'on sache encore pourquoi, des dizaines d'individus dont des gilets jaunes se sont introduits dans les locaux de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dans la capitale. Une trentaine de personnes a été placée en garde à vue.
 
Par ailleurs, le commissariat du 13ème arrondissement a été visé par des manifestants. Une agence d'assurance, une agence bancaire et plusieurs commerces ont également été vandalisés.
 
Au total, rien qu'à Paris, plus de 7 400 membres des forces de l'ordre étaient déployés, du jamais vu, et il y a eu 3 777 contrôles préventifs.
 
Le gouvernement semble satisfait par sa nouvelle doctrine de maintien de l'ordre, après plus de 5 mois de mobilisation des "gilets jaunes", mais pas de triomphalisme.
 
Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur estime que la fête a été "volée par la violence de quelques-uns".
 
Il faut dire que les revendications des syndicats à l'occasion de ce 1er mai sont totalement passées à la trappe.
 

Texte 👉 Ralph Bechani

Crédit photos 📸 Maxppp


➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour le podcast flash info !