Podcasts Multimédias

#Podcast - Soudan : au moins 35 morts après un assaut meurtrier de la junte militaire au pouvoir

Rédigé le 04/06/2019

L'ONU ne cache pas son inquiétude alors que Berlin et Londres réclament une réunion d'urgence du Conseil de sécurité après les violences militaires au Soudan.
 
Lundi matin, plus de 30 personnes ont été tuées à Khartoum, la capitale, lors de manifestations contre le pouvoir militaire.
 
Depuis la destitution du président soudanais Omar el Béchir le 11 avril dernier, le pays est entre les mains de l'armée et les violences se multiplient.
 
C'est dans ce contexte que le "Conseil militaire de transition" a annoncé l'annulation de tous les accords conclus avec l'opposition.
 
L'armée soudanaise appelle également à organiser des élections anticipées.
 
Lors d'une allocution télévisée, lundi, le général Abdel Fattah al Bourhan s'est donné un délai de 9 mois pour assurer la tenue du scrutin.
 
Et d'ajouter, qu'une enquête allé être ouverte pour faire la lumière sur les violences de lundi matin.
 
Sur place, les manifestants réclament la restitution du pouvoir aux civils.
 
Tandis qu'en France, le Quai d'Orsay exige de la junte militaire au pouvoir que "les auteurs de ces violences répondent" de leurs actes "devant la justice".
 

Texte 👉 Ralph Bechani