Podcasts Multimédias

#Podcast - Heurts à Barcelone après la condamnation de dirigeants catalans

Rédigé le 15/10/2019


Lundi, des milliers d'indépendantistes catalans à l'appel du groupe séparatiste "Tsunami démocrate" sont descendus dans les rues de Barcelone, pour montrer
leur colère après la condamnation pour sédition de 9 de leurs dirigeants.

La cour suprême espagnole a condamné les indépendantistes à des peines de prison pouvant aller de 9 à 13 ans
pour la tentative de sécession de la catalogne en 2017. La plus lourde peine   a été infligée à Oriol Junqueras, ancien vice-président  régional catalan.

Une décision qui a provoqué la rage de milliers de militants. La police anti-émeute a tenté, a plusieurs reprise
de disperser la foule qui s'était amassée devant l'aéroport de Barcelone. Des centaines de vols ont du être retardés mais aussi annulés. 

Des routes et des voies ferrées ont elles aussi été coupées.

Dans la foulée, le tribunal suprême espagnol a émis un mandat d'arrêt européen et international contre Carles Puigdemont ex-président autonome de Catalogne pour délits de sédition et détournements de fonds publics. 

Les militants se sont ensuite rassemblés dans le centre ville de Barcelone où de nombreuses échauffourées les ont opposés aux forces de l'ordre.

Tsunami Démocratique a appelé à continuer les rassemblements et les actions ce mardi 15 octobre pour protester contre le verdict du tribunal suprême.

Cette condamnation relance la tension en Espagne à quelques semaines des prochaines élections.


Crédits photos 📸 Epa-Efe / Maxppp

🎙 VaLC